Personnes de Brainlab

Consultante en recherche clinique

Kristy

Le rôle de consultant en recherche clinique est important chez Brainlab, il est celui qui favorise le retour des médecins sur nos produits. Kristy apprécie particulièrement son poste car il lui permet à la fois de travailler dans le milieu médical et de s’occuper de sa famille. Découvrez ci-dessous les expériences de Kristy !

Personne Kristy Consultante en recherche clinique
Quel est votre parcours universitaire ? 

J’ai étudié la physiologie, la médecine dentaire et le génie biomédical. 

De quelle nationalité êtes-vous ?

Australienne.

Quelles langues parlez-vous ?

Anglais et allemand.

Dans quelle mesure votre département contribue-t-il à l’activité de Brainlab ?

Je collabore avec Viewer, qui crée de très belles visualisations en 3D d’images médicales ainsi que des dispositions de vues automatiques et propres à une indication. Bon nombre d’applications logicielles Brainlab utilisent des visualisations de Viewer. Nous collaborons sur de nombreux projets avec la participation d’autres équipes.

Pouvez-vous présenter brièvement votre activité ?

Je coordonne la coopération avec les médecins et les consultants, cela facilite le retour des médecins tout au long du processus de développement des produits. En outre, j’évalue la littérature médicale eu égard à la validation de nos produits, je travaille beaucoup sur les séries d’images afin de comprendre les maladies, de délimiter les structures anatomiques et de tester nos logiciels avec des indications cliniques et des qualités d’images différentes.

Qu’est-ce qui vous a motivée à intégrer le domaine de la technologie et des logiciels médicaux ?

Cette motivation est née du désir d’aider les patients, c’est aussi ce qui a attiré mon frère et ma sœur vers la médecine. Je souhaitais mener une carrière médicale qui soit davantage compatible avec les voyages et avec une vie de famille.

Étant enfant, que vouliez-vous faire plus tard ?

Je voulais être professeure de littérature anglaise ! J’adorais les livres mais je pensais que les étudier reviendrait à analyser la chute d’une blague : ce n’est plus drôle du tout.