Les réussites de Brainlab

De diplômé à ingénieur principal

Daniel

En tant qu’ingénieur logiciel à Brainlab, Daniel a participé à de nombreux projets passionnants et innovants. Lisez son parcours ci-dessous et découvrez comment il a évolué au fil des années grâce à sa carrière chez Brainlab.

DE DIPLÔMÉ À INGÉNIEUR PRINCIPAL

Je suis entré chez Brainlab en 2007, juste après avoir soutenu ma thèse à la Technische Universität München (TUM). Des amis m’avaient parlé de cette entreprise exceptionnelle pour laquelle ils travaillaient, alors j’ai postulé pour être ingénieur logiciel. J’ai passé l’entretien une semaine après avoir envoyé ma candidature, et j’ai obtenu le poste !

Le premier projet sur lequel j’ai travaillé était Digital Lightbox. C’est un appareil tactile fixé au mur équipé d’un écran principal de 30 pouces. À l’époque, c’était un écran tactile assez imposant. Au départ, l’équipe qui développait le logiciel pour Digital Lightbox était composée de trois ingénieurs logiciels et d’un chef de projets. L’un des aspects les plus intéressants de cet appareil était qu’il permettait de tester l’exploration tactile d’images médicales à une échelle plus large. Il s’agissait de faire en sorte que les médecins aient facilement accès aux données, dans leurs bureaux comme en salle d’opération. Au cours de mes dernières années d’étude, je m’étais intéressé à l’infographie, et j’aimais beaucoup ce domaine. Pour moi, c’était donc logique et motivant de travailler sur la visualisation à commande tactile de volumes 3D.

Après avoir terminé avec succès le projet de visualisation 3D, j’ai intégré l’équipe Navigation crânienne pour mettre au point les nouvelles fonctionnalités 3D destinées à la chirurgie guidée par l’image. L’une des premières fonctions que j’ai développées permet aux neurochirurgiens de simuler une craniotomie grâce à une coupe virtuelle naviguée avant d’ouvrir le crâne du patient.

Par la suite, le principe de coupes virtuelles naviguées a été élargi pour enregistrer l’emplacement de la tumeur résiduelle pendant la résection d’une tumeur. J’ai beaucoup appris sur la chirurgie crânienne à l’extérieur et à l’intérieur de la salle d’opération.

Au fil des ans, j’ai pu assister à plusieurs événements, notamment les conférences d’infographie Eurographics et SIGGRAPH, ainsi que la conférence de l’ACCU sur le C++. Je suis développeur jusqu’au bout des ongles, et j’ai une passion pour le C++. C’est pourquoi j’organise désormais des séances de formation sur ce langage, et j’ai même récemment fait une présentation lors d’une rencontre meetup MUC++. J’aime échanger avec d’autres professionnels. Ça permet d’aborder les problèmes sous un autre angle.

Depuis 2014, je coordonne le développement du framework de base C++ et je suis responsable de l’architecture logicielle à Brainlab. Ce nouveau poste me permet encore une fois d’associer travail et passion. Je l’ai donc accepté avec plaisir. Actuellement, dès que je m’assois derrière mon bureau, je commence par consulter les feux qui m’indiquent si les tests unitaires automatisés ont échoué.

Qu’est-ce qui me plaît chez Brainlab, hormis tout cela ? Le restaurant, les gens, et la possibilité de voir ma contribution à un produit final utilisé pendant une intervention chirurgicale !