Les réussites de Brainlab

De développeur à Directeur régional

Ralf

Ralf est à Brainlab depuis 1998 et il représente un excellent exemple de toutes les opportunités et de tous les défis qu’un employé de Brainlab peut rencontrer en y travaillant.

Ralf the international for BL fb posting
Quand avez-vous postulé à Brainlab ? Pour quel poste était-ce ?

À la mi-1998, en tant que développeur logiciel.

Comment décririez-vous le processus de candidature ?

Amusant et passionnant. J’ai postulé après avoir rencontré le CEO et fondateur, Stefan Vilsmeier, lors d’un salon industriel à mon université, au cours duquel il a déclaré qu’il recherchait des ingénieurs avec impatience. N’ayant pas obtenu de réponse, et comme il s’était montré très intéressé, j’ai appelé Brainlab et insisté pour lui parler. J’ai eu un entretien avec lui le lendemain, et il m’a suggéré de rejoindre le service client et d’aller rencontrer les clients, plutôt que de développer des logiciels. Il m’a présenté aux deux équipes et j’ai pensé : « Je pense qu’il a raison. »

Qu’est-ce qui vous a fait changer de poste si souvent au sein de Brainlab ? Quels étaient vos postes ?

Après une année de service client (avec des voyages en Belgique, en Espagne, au Royaume-Uni et aux États-Unis), on m’a demandé si je souhaitais faire de la gestion de support technique de produits, un mélange de support technique de second niveau, de formation de service global et de gestion des plaintes. Ça a été un excellent premier pas après l’ingénierie.

Deux ans plus tard, dans ce passionnant exercice à plusieurs rôles, j’ai pu prendre un congé sabbatique en Amérique du Sud sans travail précis pour mon retour. Au cours de mes dernières semaines, on m’a demandé si je souhaitais lancer l’équipe R&D pour une nouvelle activité sur des théâtres d’opération intégrés. J’ai été très honoré qu’on ait pensé à moi et j’ai passé les 5 années suivantes sur cette mission, notamment dans les installations à Staten Island et à Rome.

En 2006, j’ai entamé une maîtrise en administration des affaires, et ma femme et moi souhaitions vivre à l’étranger, de sorte que nous sommes organisés pour obtenir des visas australiens. Toutefois, Brainlab m’a demandé si nous pourrions aller à Singapour pour un important projet clientèle et conseil en vente en Asie-Pacifique. Après avoir réfléchi pendant toute une journée, nous avons accepté et nous avons vécu une expérience extraordinaire.
En 2008, nous souhaitions continuer en Australie ; toutefois, l’opportunité ne s’est pas présentée. Nous sommes revenus au siège social et j’ai pris un poste de marketing. Un an plus tard, j’ai rejoint le développement commercial d’entreprise et j’ai dirigé la communication de la première importante introduction en bourse d’une filiale de Brainlab. Ça a été un grand moment d’apprentissage du droit, d’opération de vente et de communication interne et externe.

Après avoir terminé le projet, ma femme et moi avons réalisé que notre visa australien était sur le point d’expirer et que nous regretterions probablement un jour ou l’autre de ne pas avoir fait une autre tentative. En discutant avec Stefan Vilsmeier, j’ai découvert qu’il avait plusieurs projets de travail à l’étranger qui devaient être pris en charge et parmi lesquels la gestion des opérations en Australie et en Nouvelle-Zélande. Bingo ! À la dernière minute, l’entreprise est devenue encore plus passionnante, lorsque le poste de Directeur régional est devenu vacant et qu’on m’a demandé de relever le défi bien rempli d’un mélange de ventes, de gestion des ventes et de gestion générale.

Aujourd’hui, après trois années et demie intenses d’un travail stimulant et couronné de succès, j’ai passé la main à mon successeur en Australie, et l’avenir s’ouvre à nouveau devant moi.

Comment décririez-vous et/ou évalueriez-vous les opportunités d’évolution de poste au sein de Brainlab ?

Généralement très bonne, et assurément excellente du point de vue mon expérience. Tout ce que vous devez apporter, c’est de la flexibilité et être ouvert aux nouveaux défis, quelle que soit la tâche et quel que soit l’endroit où ils se trouvent.

Quel est l’aspect que vous préférez dans le travail à Brainlab ?

Les gens : les collègues, les clients, les associés et les patients. Les produits, notre marque et l’environnement de travail sont également uniques, mais ils deviennent une réalité grâce à et pour des personnes impliquées dans le monde entier ; et c’est pourquoi les personnes représentent la partie que je préfère.

Quel est le projet le plus satisfaisant auquel vous ayez contribué au cours de votre carrière à Brainlab ?

Mon rôle en tant que Directeur régional et la reconstruction de l’équipe là-bas afin d’assurer et de faire prospérer notre activité en Australie et en Nouvelle-Zélande.

Mais la satisfaction découle également de « petites » choses. Il y a quelque temps, j’ai aidé un chirurgien à effectuer une navigation extrêmement précise sur un patient âgé de 21 ans. La précision a permis au chirurgien de trouver en peu de temps la petite tumeur menaçant le pronostic vital à moyen terme, située en profondeur dans le cerveau du patient. Après l’opération, le chirurgien m’a embrassé, m’a remercié au nom du patient et toute l’équipe présente a applaudi.

Par rapport aux autres sociétés dans lesquelles vous avez travaillé, qu’est-ce que Brainlab fait différemment ?

Je dirais qu’il y a un nombre de personnes exceptionnellement motivées qui travaillent à Brainlab, partout dans le monde : de notre fondateur et CEO au tout nouveau stagiaire. Notre culture, qui vise à attirer, embaucher et faciliter le développement de ces personnes, ainsi que les équipes qu’elles forment, est probablement le facteur le plus distinctif par rapport à toutes les autres sociétés dans lesquelles ou avec lesquelles j’ai travaillé.

Qu’est-ce qui vous motive à venir travailler tous les jours ?

Dans tous les postes que j’ai occupés à Brainlab jusqu’ici : chaque jour est différent et offre quelque chose de nouveau ! Vous pouvez vous amuser, trouver un défi et avoir une motivation à réussir au quotidien.

Quel est l’aspect le plus attirant dans le travail au sein de votre service en particulier ?

Dans le service des ventes et du support technique, il s’agit de la très grande diversité de personnes que vous rencontrez : des chirurgiens, des infirmières, des ingénieurs biomédicaux, des médecins, des cadres de bloc opératoire, des CEO, des représentants en implants. Pour chacun d’eux, vous pouvez trouver quelque chose de valable dans leur travail, et quelque chose à faire pour contribuer au bien-être des patients.

Quels sont les politiques ou avantages visant les employés, propres à Brainlab, que vous appréciez le plus ?

En voyage, ce sont les outils en constante évolution dont nous disposons : téléphone, tablette et ordinateur portable de haute qualité, accès mobile à la gestion de la relation client et au matériel de marketing, conférences vidéo, support informatique, etc., qui facilitent considérablement la vie d’un homme d’affaires en déplacement.

Au siège social, j’apprécie l’environnement stimulant, la hiérarchie horizontale, l’architecture ouverte, les zones de réunion créatives, et : la délicieuse « matière à réflexion »servie dans le restaurant et le café. Pourquoi ? Parce qu’elle entretient notre esprit d’équipe d’une manière délicieuse.